Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
whats-new-suricate.over-blog.com

Suricate de gauche écosocialiste en vigilance républicaine. Vous reprendrez bien un peu de culture ?

Libres, citoyens, démocrates et républicains

Posted on September 17 2014

Libres, citoyens, démocrates et républicains

Une République ne me plaît que si elle est démocratique, ce qui, c'est vrai, ne va pas de soi. Les exemples ne manquent pas, un camarade -méfiant à raison me semble-t-il- en faisait la remarque aujourd'hui. La constituante est indispensable, je le pense comme lui. Oui, défions-nous de la dictature des élites ou méfions-nous de certains petits malins qui se diraient représentants du peuple, par pure stratégie personnelle. En revanche, qu'un homme, Jean-Luc Mélenchon, se fasse le porte-parole de cette aspiration, et voilà tout un lot de méfiants qui s'agacent de sa proposition sur la 6ème République et lui intentent un procès selon lequel il aurait décidé tout seul et de nulle part de sa faire le chantre de cette 6ème République. Je suis désolée, mais cela fait un bail qu'il en parle et il me paraît heureux de mettre la proposition à nouveau et de nouveau sur la place publique. Nous en sommes là, tellement divisés que même si une idée peut être fructueuse et à mettre en place, de façon urgente, certains renâclent, tant les renonciations d'un parti qui n'est plus à gauche dans ses dirigeants, à savoir le PS, ont fait de dégâts, tant certaines erreurs stratégiques au Front de Gauche les ont dégoûtés dans leur élan participatif ou militant, tant le libéralisme effréné a laminé les espoirs.

Le peuple doit pouvoir être représenté tel qu'il est : multiple. Je ne voudrai jamais qu'on écarte ni ceux qu'on veut faire passer pour des sans grade, ni les intellectuels, ni les techniciens, ni un étranger payant des impôts depuis belle lurette, ni les patrons, ni les chômeurs, ni les ouvriers, ni les riches... Pas une seule personne ne doit être mise de côté du moment que celle-ci veut faire partie de la dynamique commune autrement appelé contrat social. Et je partage dans le programme de l'Humain d'abord que ceux qui participeront aux débats ne soient pas éligibles au moins aux élections suivantes. Ça règle vite les plans de carrière à la place d'un engagement sincère.

Quant à la démocratie, c'est le pouvoir du démos, le peuple, certes, organisé en dèmes. Il ne sera pas très facile ? souhaitable ? possible ? de s'organiser comme à Athènes - et tant mieux, nous ne voulons pas d'esclaves et nous sommes légèrement plus nombreux... -. A nous de construire les modalités du moment que tout le monde puisse y participer. Il faudra discuter des repris de justice. Les exclure tous ? Personnellement, celui qui a tapé dans les caisses de l'Etat me paraît plus dangereux que celui qui a volé pour survivre? A débattre...

Mais surtout, ce que j'aime dans la République française perdue et que je voudrais retrouver, ce sont des principes d'école, de justice, de santé, de liberté, d'égalité, de fraternité, de laïcité, de possibilité pour chacun d'aspirer à vivre et non à survivre. La pays n'est décidé et gouverné quasiment que par des privilégiés et dans un entre-soi. La République s'en voit immédiatement spoliée de ce en quoi bien d'entre nous aspirons : le partage. L'abstention galopante montre à quel point les citoyens se sentent dépossédés de leur République avec cette fausse représentation actuelle d'une République vidée de ses principes. Il faut que tout le monde soit associé à cette démarche refondatrice. Parce que illettrés ou pas, M. Macron, messieurs les énarques méprisants des sans-dents ou technocrates d'une Europe déconnectée, nous avons des idées, de la moelle et de la générosité à revendre mais surtout, ne vous en déplaise, nous somme libres et voulons le rester.

Comment on this post