Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
whats-new-suricate.over-blog.com

Suricate de gauche écosocialiste en vigilance républicaine. Vous reprendrez bien un peu de culture ?

Mots de gauche et novlangue de droite

Posted on August 28 2013

Mots de gauche et novlangue de droite

Il y a quelques temps, j’avais commencé à recenser quelques termes vidés de leur sens par les solfériniens, l’UMP et le MEDEF dont certains pratiquent carrément l’inversion pour arriver à une novlangue aberrante. A gauche, vous trouverez les termes progressistes, à droite les mots que cela inspire aux tenants du pouvoir qui aimeraient bien nous faire taire à jamais. La liste est loin d’être exhaustive.

Annonce : technique de procrastination, lancer d’idées abjectes histoire de voir si le mensonge ou la reculade sociale peut passer dans l’électorat

Audace des propositions pour une société juste : ambitions juste pour soi

Augmentation des salaires : gel, primes dérisoires au coup par coup autrement appelées primes carambar

Cotisations patronales : en berne pour cause de coût du travail qui ne coûte pas grand’chose mais rapporte beaucoup au patron qui ne veut pourtant rien payer

Démocratie : panem et circenses

Déontologie, éthique : euro, dollar et yuan, conflits d'intérêts

Droit à l’éducation : précarisation tous azimuts et vote d’un texte, trémolos dans la voix, sur la mixité sociale, première mission de l'école sans rien faire pour le logement, en banlieue notamment, ni pour le pouvoir d’achat

Droit à la santé : fermeture des hôpitaux, contrats mi privés mi publics pour financer le tout privé et priver le public de tout

Droit du travail : ANI, casse des conventions, inspecteur du travail en sous nombre

Ecole gratuite pour tous : LOLF en baisse, plus de manuels dans les collèges, droits d'entrée dans les lycées pour les prépas

Ecologie : signe les accords avant même la campagne et tais-toi, et puis d’ailleurs barre-toi

Economie : thésaurisation, accumulation, on s’en met jusque là avec les bulles spéculatives et après on va dans le vomitorium pour recommencer les milliards que nous donne le public

Education nationale : autonomie des Universités désormais libres de fermer tout département non rentable, bref appauvrissement de l’offre culturelle

Entériner une réforme : enterrer un droit

Féminisme : inégalité des salaires, des contrats, des promotions, du chômage. Faudrait pas exagérer non plus...

Fonds publics : financement des écoles privées confessionnelles, assistanat aux entreprises privées

Gauche : gros mot, notion que l’on veut faire passer pour obsolète ou disparue

Humanisme : droit de l’hommisme

Intellectuel engagé : homme à la botte du pouvoir auquel on va jeter des nonosses comme la rédaction d’un rapport dévoué dont les conclusions nous arrangent ou comme la tête d’une commission bidon

Laïcité : dangereux essai de faire passer les religions dans une pratique privée et intime quand elles peuvent si facilement asservir les peuples

Liberté de la presse : connivence des médiacrates pour diffuser la doxa.

Licenciement : plan social pour le patronat aidé alors qu’il n’en a pas besoin

Loisir : le mot a disparu dans les classes populaires, est en voie de disparition dans les classes moyennes, se porte toujours très bien chez ceux qui parlent de « la France d’en bas »

Lutte : renoncements ou renonciations, c’est au choix

Lutte contre la fraude fiscale : Cahuzac, agents du Fisc en sous nombre

Lutte contre la précarité du travail : flexisécurité appelée aussi sécurisation de l’emploi quand est organisée l’assurance faite au patron de pouvoir virer l’employé en toute tranquillité alias ANI, bref dégage

Lutte contre le FN : indignation de façade, diable de confort et alliances en sous-main, islamophobie, expulsions des Roms, fin du regroupement familial

Maintien des entreprises sur le territoire : externalisation, délocalisation d’entreprises après avoir reçu des aides publiques sans les rendre

Nationalisation : le mot a disparu

Nous avons beaucoup œuvré : on a servi le patronat

Nous avons beaucoup œuvré : on n’a rien foutu mais qu’est-ce qu’on se met en avant

Partage : moi Président, puis silence

Pénibilité du travail : notion extrêmement nouvelle sur laquelle une commission va travailler et rendre ses conclusions d’ici 2040

Philosophie des Lumières :BHL, Onfray, eh oui…

Plein emploi : chômage galopant et esclavagisme

Programme : story telling, spin doctors, langue de bois, affabulation, classes populaires et moyennes à la poubelle

Racisme : faire croire qu’il existe des races, incitation à la haine du pauvre très pratique pour occulter les exactions du capitalisme

Reddition des comptes en fin de mandat : impunité des décisions

Réforme : casse de toutes les avancées du Conseil National de la Résistance mises en place de 1944 à 1946

Relance : austérité, contraction, désespérer pour mieux régner, allongement des cotisations

Rémunération : salaires contenant des cotisations patronales conçues comme des charges à faire porter uniquement sur le salarié

Rémunération du travail : douleur payée rien que l’on fait consentir

République : la Gueuse

Respect des travailleurs : pas d'amnistie sociale

Responsable politique : apparatchik manoeuvrier

Richesse de la mixité : « on ne peut pas accueillir toute la misère du monde »

Salaire maximum : pas de plafonnement sur les salaires patronaux

Syndicat : CFDT sinon rien

Transformation et réforme de la société : transformisme, réformisme autrement connu sous le « il est urgent d’attendre » ou on leur dit pas, mais on va faire une politique de droite

Un politique : gestionnaire du bien commun dont le politicien se moque comme de sa première chaussette

Urgence de la situation : on en reparle en 2025 ou 2035 ou les trois singes

Le suricate philologue vous salue bien

Comment on this post