Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
whats-new-suricate.over-blog.com

Suricate de gauche écosocialiste en vigilance républicaine. Vous reprendrez bien un peu de culture ?

Réalité

Posted on August 17 2015

Réalité

Dans la survie, celle où il n'y a pas de vacances et où il faut aller plus vite, plus vite, on a tous du mal. Dans la vie où tu te lèves à l'heure que tu veux -bon, moi, ça dépasse rarement les 8 heures, mais au moins, je sais que je ne vais pas taffer quand je suis en vacances-, eh ben je vais plutôt bien. Je sais, c'est mal. La tranquillité de l'âme, c'est moyen tendance.
Proposons pourtant, pour mon bien-être particulier et celui des autres en général, histoire de vivre agréablement ensemble, un travail, s'il n'y a pas d'autre moyen légal pour croûter, de 5h de travail sur 5 jours au plus. 25 heures donc de taf max/semaine payées 45. Aberrant ? Il fut un temps en France où on travaillait pour 70h et plus sans congés payés rt non rémunérées tant c'était des clopinettes. Ça ne gênait personne ou presque, à part mon bon Jaurès. Les patrons disaient qu'il n'existait aucune autre forme de faire. Il y a eu 36 et 68, entre autre au XXème préparés par d'autres combats et avancées au XIXème. Désormais 35h sont payées 40 dans pas mal d'entreprise Ça a pu se faire. Pourquoi ne pas poursuivre ?
D'ailleurs, poursuivons : une retraite à 50-55 ans à 90% minimum du dernier salaire. Utopiste, non ? Il y a un peu plus de 10 ans des femmes, dans le secteur public, 15 dans le privé -c'est pas si loin- parce qu'elles avaient eu 3 enfants, pouvaient partir à 55. Désormais, on envisage en France, mais c'est déjà le cas ailleurs en Europe, de nous "laisser partir", dans une infinie bienveillance, à 75 et plus. Ça tombe bien, ça vire à tout va vers les 50-55. Bonjour la décote !
Et puis, il faut que l'eau soit gratuite et le chauffage offert, et avec un bouquet de fleurs champêtres livré tous les matins accompagné d'un grand sourire. (Oui là, je rêve, mais juste pour les fleurs).
Je souhaite également que le filet de poulet ne sente pas la flotte et que les tomates fleurent bon le soleil. Je voudrais un oignon rouge tout sucré et des petites brochettes vendues pas chères sur des petits barbeuks à chaque coin de rue. Je veux des sourires de gens heureux. Je veux des bonjours de voisins détendus. Je veux pouvoir prendre mon bus gratos parce que financés par les pollueurs ou les impôts des grosses entreprises.
Pas viable ? Ben si, si les flux boursiers sont taxés à la hauteur de 1 ou 2%, tout est possible. Ça va hurler ? Mais bon, toi et moi on est taxé entre 20 et 30%. On hurle, nous ? Non, on taxe. Allez, ne rêvons pas, construisons. Pas difficile ?
Faisable ? On le fait, alors.

Comment on this post