Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
whats-new-suricate.over-blog.com

Suricate de gauche écosocialiste en vigilance républicaine. Vous reprendrez bien un peu de culture ?

Vraiment ? "Camarades"

Posted on May 20 2015 by Anne-Laure Boulanger

Vraiment ? "Camarades"

Si, à chaque fois que des démocrates, des humanistes, des gens de gauche, ayant des points fondamentaux de construction commune, ouvrent leur gueule, on arrêtait de les confondre avec des "suppôts du capitalisme", non ?

Tout est dans tout ces derniers temps. Dès qu'une initiative citoyenne pointe son nez, des grands débiles sectaires crient au loup et racontent partout que c'est pour mettre en place tel ou tel. Mais non ! C'est pour résister efficacement. Entre ceux qui font un entrisme parasitaire, depuis leur petit proto-ex-néo-strotskysme (et que, Trotsky, il s'en retourne dans sa tombe et que Gramsci, il en suce le piolet du précédent, tellement, les petits entristes sont loin de l'esprit de ces deux grands de l'analyse des luttes) dans des formations qui ont vocation à donner la parole, et qui crient qu'il n'y a pas de démocratie quand ils la subtilisent volontairement eux-mêmes, ceux qui au sommet complètement déconnectés ne se rendent pas compte de combien de personnes ils se séparent tant les déclarations sont girouettiques (je sais, ça n'existe pas, mais ça s'comprend), ceux (les dingues, les identitaires, les basistes, vous les nommez comme vous voulez) qui se font manipuler par les premiers le plus souvent et les seconds -quand l'opportunisme de rigueur entre en jeu- et hurlent de douleur malheureusement non feinte dans leur folie d'incompris, ceux qui veulent maintenir une formation ou un parti moribond et qui jouent en contre -et ne savent d'ailleurs faire que ça...- en prenant appui sur les fous, ceux, les arrivistes genre le ou la petit(e) égotiste, qui, sombres inconnu(e)s qui se prennent pour un Rastignac genre "Paris, me voilà" alors qu'ils ou elles viennent comme toi et moi de Pétaouschtroumpf-les-Oies et que, voyant, que ça va pas le faire, ces derniers -c'est bien le mot- préfèrent mener une politique de la terre brûlée plutôt que d'apporter leur force militante, et enfin ceux, qui se bouffent la gueule depuis 50 ans pour savoir si c'est le Grand soir, le Menchévisme ou le Bolchévisme qu'il faut attendre ou soutenir -ce qui ne parle qu'à trois clampins et un canard-, c'est pas gagné...

Comment on this post