Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
whats-new-suricate.over-blog.com

Suricate de gauche écosocialiste en vigilance républicaine. Vous reprendrez bien un peu de culture ?

Dérapage ou hypocrisie ?

Posted on June 9 2014 in FN

Dérapage ou hypocrisie ?

J'ai commencé une réflexion hier que les récents développements m'amènent à poursuivre.

Quand Le Pen père tient un propos raciste ou antisémite sur Noah ou Bruel auquel il suggère une "fournée", il ne "dérape" pas, il est au Front National. Il en est le "digne" président d'honneur à vie. Ce n'est pas un simple élément de langage. C'est une idéologie en marche. Ce n'est pas incontrôlé. C'est voulu. Il n'en est pas à son premier bal. Son carnet d'ignominies est bien rempli. Je le répéterai tant que des journaleux utiliseront le verbe "déraper" dénotant une absence totale de compréhension de ce qu'est le FN au mieux ou révélateur d'une complicité avec celui-ci au pire. Et sinon, les néo nazis et autres identitaires systématiquement en service d’ordre ou en fin de cortège des manifs du FN, pourquoi ne pas appeler cela une coïncidence, tant qu'on y est !

Entre Le Pen père et fille, l'un pèle les oignons et l'autre pleure. C'est une dialectique depuis longtemps bien huilée. Cela rappelle les larmes de crocodiles d'une partie de la droite condamnant, mais de moins en moins, les déclarations du FN. De moins en moins ? Mais parce qu'entre l'UMP et le FN, les digues ont lâché depuis longtemps, avec la droite classique choyant sa "droite populaire" idolâtrant Sarkozy qui promettait de nettoyer une cité "au Kärcher" en 2005, gardant un Hortefeux après son "Quand il y en a un ça va" en 2009, un Copé après ses "pains au chocolat" en 2012, un Vanneste homophobe qu'ils ont mis un temps infini à menacer pour qu'il s'écarte de lui même mais caressant des Boutin dans le sens de la religion, employant des Buisson ex rédac chef de Minute sans oublier un Chirac alias "le bruit et l'odeur" en 1991. Cela dit, de l'autre côté, dans une moindre proportion certes, ça commençait aussi à sentir salement mauvais avec un Rocard et son "La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde" en 1989 et un Chevènement et ses "sauvageons" dix ans plus tard. Et que dire d'un Valls nommé 1et ministre l'année suivant ses propos sur les Roms qui "ne souhaitent pas s'intégrer" ? Les digues ont si bien lâché qu'un Zemmour a pignon sur rue dans la presse écrite, radio et télé et que des journaux affirment que le FN est un parti désormais présentable...

Mais quand Le Pen fille déclare suite aux propos de son père que ce dernier a commis une "faute politique", elle ne condamne certainement pas la teneur idéologique mais bien la stratégie avec laquelle elle et les cadres du FN veulent rompre. Son parti est raciste mais elle ne veut plus qu'il le dise ouvertement.

Elle mise, de son côté, sur une rhétorique d'apparence républicaine avec des individus légalement élus prenant systématiquement des mesures anti-immigrés dans toutes ses mairies.

Elle ne vaut pas mieux que le père mais elle, elle avance cachée surfant sur le racisme plus ou moins rampant de cette France qui pleure cette gloire fantasmée d'un passé colonial perdu.

Elle table en même temps sur une façade laïque avec des déclarations islamophobes visant évidemment les immigrés d'Afrique du Nord n'ayant rien à redire sur les prières de rue des extrémistes catholiques, par exemple.

Elle ne vaut pas mieux mais elle, elle s'appuie sur un national catholicisme dont elle a pu constater qu'il fait toujours recette avec les "manifs pour tous".

Elle fait semblant de s'engager pour la défense des "petits" alors que tout son "programme" économique est une main tendue à la finance sans frein ni règles, rouleau compresseur des acquis sociaux.

Pendant ce temps, les journaleux, comme certains à l'UMP, font mine de croire à des dissensions profondes dans la famille Le Pen. Mais non, c'est juste une histoire de rhétorique. A chacun son sophisme, à chacun sa stratégie, frontale ou hypocrite, mais le fond reste strictement le même et le FN se porte très bien.

Au fait, le droit de vote des étrangers est toujours remis à plus tard, n'est-ce pas M. Hollande ?

ALB

Comment on this post

tchoo 06/09/2014 13:22

manipulation voulue et organisé. Pensez vous que Marine désavouerai son père sans son accord. Cela va lui permettre encore une fois d'enfumer tout le monde et montrer que le FN n'est pas ce que l'on vaudrait faire croire. Et le pèred n'en a rien à foutre de passer pour un con ou autre chose

Albidochon 06/09/2014 11:01

Il faut quand même mettre en évidence que les 25% de voix exprimées pour le FN lors des européennes, ne représentent que 10% des citoyens inscrits sur les listes. Et 9,45% des gens en âge de voter, considérant que les citoyens qui ne s'inscrivent même plus sur les listes expriment ainsi leur rejet de la démocratie représentative. Donc, 89,89% des français inscrits sur les listes n'ont pas voté Le Pen .....Ca rassure un minimum, même si c'est déjà trop.